CONNECTÉ


Attaché à son smartphone, le jeune touriste ne quitte son monde qu’à moitié. 
Il reste connecté quotidiennement à sa famille, à ses amis et aux relations nouées  avec d’autres nomades, le long de son périple.
Le voyageur au long cours expérimente ainsi de nouvelles façons de voir le monde et de partager ses souvenirs, ses photos, au fil de l’eau. Est-il vraiment parti ?